samedi 15 février 2014

L'INTERDIT





Ce fut la seule fois de ma vie, je le jure!

Je m’étais donc retrouvé avec deux jolies châtelaines dans la même paillasse,

Deux déesses, jumelles de leur état,

Telle une victime soumise je m’étais cantonné entre les deux,

Résigné à l’une qui me bécotait avec avidité,

Et à l’autre qui me câlinait en m’appelant Monsieur son Petit Roi,

Je découvrais enfin le sens du terme bienheureux,

Leur parfum m’enchantait les narines, leurs petits mots, le chant des sirènes,

Leur épiderme … Ah, cette peau de satin! Une invitation à tous les interdits,

- Dis-moi oh, mon Roi, dit l’une d’elle, qui de nous deux te semble la plus belle et la plus désirable?

- Entre les deux mon cœur balance, avais-je platement rétorqué, ne sachant trop quoi dire,

Répondant à mes hésitations elles étaient devenues plus aguichantes et plus chattes que jamais,

Saoulé d’une expérience que je souhaitais éternelle, je me suis toutefois endormi,

Les coquines m’avaient soutirées mon dernier souffle de vie, du moins de mon état de veille,

Au petit matin, Madame ma marraine vint dans la chambre annoncer le petit-déjeuner,

Voyant mon état de fatigue extrême elle semonça vertement ses deux filles,

Il devait être interdit pour de distinguées demoiselles de sept ans qu’elles jouassent encore à la poupée,

Et encore moins avec leur petit cousin d’à peine quatre ans!

Il était inconcevable, je l’accorde, de connaître la félicité en si bas âge.


Luc Hamilton

Septembre 2013

La volupté