samedi 17 janvier 2015

UN INSTANT SEULEMENT!

Une mèche de cheveux blonds biffe son front.
Une main moite, chaude, l’écarte amoureusement.
Elle est nue, debout, séduisante, lascive devant son miroir.
Il est nu derrière elle.
Elle ne connaît pas son nom,
Il ignore le sien.
Seuls leurs corps se désirent et se répondent.
Deux mains gourmandes remontent délicieusement le long de ses hanches, enserrent sa poitrine.

Un baiser lent glisse sur son cou, remonte sur  son oreille, s’attarde sur sa tempe mouillée, cherche ses lèvres.

Leur silence est rempli de silences,

Une profonde communion les habite.

Frissons, vertige, puis tout bascule.


Noëlle Favier
Septembre 2013

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous un commentaire...