lundi 18 janvier 2016

BIENVENUE NOVEMBRE

À chaque année, Novembre me rend visite.
J‘ai longtemps pensé qu’il courtisait Automne mais, ce matin, j’ai bien senti qu’il n’avait de yeux que pour Hiver.. Il marchait droit vers elle sans regarder en arrière.
Novembre, c’est un couche-tôt, il raccourcit les heures pour cajoler matin.
Le jour, il fait fuir des oiseaux et, la nuit, il effraie les ruisseaux mais les rivières
se moquent encore de lui. Parfois, ses sautes d’humeur nous chavirent.
Un jour, je l’ai rencontré en marchant la terre et, curieux, il m’a demandé :
« Raconte-moi l’histoire de ton berceau.»
Habitué de me dévoiler en chansons, je ne voulais tout de même pas me mettre à nu devant Novembre. Prudemment, je lui ai appris que j’étais né en Novembre 19 cent…
Il m’a interrompu, tout heureux de m’entendre, et il m’a confié :
---Tu sais, je pleure souvent car bien des gens me détestent et me surnomment
LE MOIS DES MORTS. Ils croient que je suis responsable des comportements d’Été et d’Automne. Pensent-ils que c’est moi qui fait mourir Été et Automne et que suite à des jours époustouflants ils nous quittent pour un monde meilleur ? Non, ils veulent simplement se reposer, refaire leurs forces et surtout préparer leur prochaine exposition. Mais  tu es bien placé pour savoir qu’à tous les jours de Novembre naissent des poupons pleins de vie. Ma Grand-Maman Nature m’a dit un jour : « Toi, tu seras un bâtisseur de rêves! »
---Je crois qu’elle avait vu juste ta Grand-Maman. Pour moi, Novembre, tu es un temps fort de passions créatrices : Peindre, sculpter, écrire, composer. Un temps rêvé devant mon feu de bois, ce feu qui nous rassemble et nous pousse à la confidence, le temps de freiner le pas, de cajoler l’instant qui passe en fêtant l’amitié autour de la table.
---Quelle joie de t’entendre me dit Novembre ! Tu sais, moi, je ne suis que de passage. Je m’envolerai bientôt vers d’autres cieux et je dois t’avouer tout le bonheur que j’éprouve de savoir que je peux être source d’inspiration.
---Novembre, je t’aime ! J’espère te revoir l’an prochain.               

                 LuLu

0 commentaires:

Publier un commentaire

Laissez-nous un commentaire...